Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Une nouvelle biotechnologie permettrait de produit des cannabinoïdes par biosynthèse

Une nouvelle biotechnologie permettrait de produit des cannabinoïdes par biosynthèseRecherche sur le cannabis

Publié le 1 juin 2022 par AQIC

Bien que la biosynthèse se définisse plus largement par la production de molécules par une cellule vivante, ce terme sera utilisé tout au long de ce document pour désigner toute biotechnologie permettant de produire des cannabinoïdes par des organismes vivants sans avoir recours à la culture de plants de cannabis.

Cette fiche porte sur les cannabinoïdes produits par biosynthèse dans des micro-organismes, sans considérer les cannabinoïdes synthétiques.

L’objectif de ce document est de dresser un portrait sommaire de cette technologie nouvellement appliquée au domaine du cannabis, et de rapporter les différents enjeux que pourrait entraîner la commercialisation de cannabinoïdes produits par biosynthèse dans des micro-organismes. Un examen de la règlementation applicable a également été réalisé et les limites d’encadrement ont été identifiées. Finalement, les implications pour la santé publique sont discutées. Cette fiche est destinée à l’ensemble des professionnels de la santé et acteurs de santé publique concernés par l’usage de cannabis.

Faits saillants

  • Les récents développements biotechnologiques dans le domaine du cannabis ouvrent la porte à la production de cannabinoïdes par biosynthèse dans des micro-organismes plutôt que de recourir à leur extraction dans les plants. Les avantages pour l’industrie en termes de coût, de rapidité, d’efficacité et de qualité de production pourraient influencer massivement le marché du cannabis.
  • Il existe plus d’une centaine d’autres cannabinoïdes moins connus que le THC et le CBD qui sont retrouvés à des concentrations beaucoup plus faibles dans le plant de cannabis. La biosynthèse dans les micro-organismes pourrait faciliter la production de ces cannabinoïdes et ainsi soulever des enjeux de concentration totale en composés psychoactifs si ceux-ci sont ajoutés dans des produits du cannabis (p. ex. comestibles, concentrés).
  • Beaucoup d’incertitudes persistent quant aux effets sur la santé de la plupart des cannabinoïdes et plus particulièrement ceux présents à l’état de trace.
  • La règlementation actuelle sur le cannabis n’exclut pas la possibilité de produire des cannabinoïdes par un autre moyen que par la culture de plants, sans toutefois encadrer spécifiquement la production et la distribution des cannabinoïdes ainsi produits.
  • La commercialisation de cannabinoïdes rares pourrait attirer de nouveaux consommateurs en raison des prix concurrentiels et de la publicité sur les différents attraits de ceux-ci.
  • Il est essentiel de surveiller la mise en marché de cannabinoïdes produits par biosynthèse dans des systèmes alternatifs tels que les micro-organismes, étant donné les limites d’encadrement concernant leur production et leur distribution ainsi que les effets sur la santé.

SOURCE: Institut national de santé publique du Québec