Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • FRANCE - « La situation est intenable » : 31 sénateurs demandent la légalisation du cannabis

FRANCE - « La situation est intenable » : 31 sénateurs demandent la légalisation du cannabisInternational

Publié le 10 août 2022 par AQIC

Un collectif de 31 sénateurs du groupe « Socialiste, écologiste et républicain » s’engage à lancer un processus de concertation pour déposer une loi afin de légaliser le cannabis. Ils signent une tribune parue dans le journal « Le Monde » mercredi.

 

« Nous, sénateurs socialistes, regardons la réalité en face : la situation est intenable », écrivent les 31 parlementaires dans cette tribune. Ces sénateurs souhaitent lancer une concertation pour proposer une loi qui légaliserait le cannabis. Parmi les signataires, on trouve les socialistes Patrick Kanner, sénateur du Nord ou encore David Assouline, sénateur de Paris.

 

La répression est « inefficace, inefficiente et injuste"

 

« 1,5 million de personnes consomme du cannabis régulièrement. Que nous le voulions ou non, il s’agit d’un sujet de société dont les pouvoirs publics doivent se saisir », commencent les sénateurs. En France, la loi du 31 décembre 1970 interdit la production, la vente, l’achat et l’usage de cannabis. Une des législations les plus répressives du continent. L’amende pour consommation de cannabis commence à 200 euros. La répression engagée dans le cadre de l’interdiction est jugée, « inefficace, inefficiente et injuste », par les 31 sénateurs. « Elle maintient certains quartiers dans une dépendance très forte aux trafics qui se traduit par une insécurité et une violence insupportables pour les habitants », poursuivent-ils.

 

Dans la tribune, les sénateurs vont même plus loin, « cette répression mobilise des moyens conséquents pour un résultat en définitive, quasi nul ». Dans d’autres pays comme le Canada et l’Uruguay, la consommation de cannabis est légale.

 

Légaliser pour mieux contrôler

 

Pour les sénateurs, la légalisation serait la meilleure solution. Une simple dépénalisation, c’est-à-dire le maintien de l’interdiction avec suppression des peines encourues, serait « un renoncement des pouvoirs publics ».

 

Ils avancent aussi un meilleur contrôle des produits avec cette légalisation. « La légalisation du cannabis donnera les moyens d’agir plus efficacement pour protéger davantage nos concitoyens », écrivent-ils. La légalisation permettrait aussi, de freiner les trafics : « Nous devons nous doter des moyens de réinsérer les petites mains du trafic dans l’économie légale ». À terme, les sénateurs pensent pouvoir tirer des recettes fiscales de ces commerces et affirment même pouvoir réaliser des économies notamment dans les domaines de la justice et de la police. « Il faut que le législateurs agisse », terminent-ils.

 

Il y a deux ans, en juin 2020, une soixantaine d’élus des Bouches-du-Rhône, de tous bords avaient déjà écrit une tribune dans l’Obs pour légaliser le cannabis.

 

Source : RadioFrance https://www.radiofrance.fr/franceinter/la-situation-est-intenable-31-senateurs-demandent-la-legalisation-du-cannabis-4064238 et Le Monde https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/08/10/la-legalisation-du-cannabis-donnera-les-moyens-d-agir-plus-efficacement-pour-proteger-davantage-nos-concitoyens_6137643_3232.html