Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Production de cannabis «amélioré» par des chercheurs israéliens

Production de cannabis «amélioré» par des chercheurs israéliensRecherche sur le cannabis

Publié le 3 juin 2022 par AQIC

Des chercheurs israéliens ont utilisé une technologie avancée pour cultiver une variété de cannabis améliorée qui contient des niveaux plus élevés de THC et de CBG, les principaux composants actifs du cannabis, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités pour les industries médicales et récréatives.

Dans le cadre de travaux menés à la Faculté Robert H. Smith d’agriculture, d’alimentation et d’environnement de l’Université hébraïque de Jérusalem, les chercheurs ont réussi à créer et à cultiver une plante de cannabis contenant près de 17 % de THC et 25 % de CBG.

La variété développée en laboratoire avait également une présence 20 à 30 % plus élevée de terpènes, à l’origine des odeurs et du goût du cannabis mais aussi de la modulation des effets du cannabis.

L’objectif de l’étude, selon un communiqué publié par l’université, était de mettre au point un mécanisme qui permettrait aux chercheurs d’intervenir dans les voies biochimiques de la plante de Cannabis et de modifier les niveaux de substances actives qu’elle produit.

Les chercheurs ont finalement réussi à augmenter ou à diminuer les niveaux de substances spécifiques en manipulant un virus végétal et en le réorientant. Au lieu de nuire à la plante, les chercheurs ont créé une version du virus capable d’affecter les gènes de la plante de cannabis qui influencent la production de ses substances actives.

« Cela représente une utilisation innovante de ces outils, qui ont été construits à l’aide d’outils de biologie synthétique », a déclaré le professeur Alexander Vainstein, qui a dirigé le projet.

Manipuler une plante de cannabis et affecter les niveaux de ses composants actifs ou leurs proportions n’a jamais été fait auparavant, a noté l’université, ouvrant de nouvelles possibilités pour l’industrie médicale.

« Les résultats de cette étude seront précieux tant pour l’industrie, afin d’augmenter le rendement des substances actives, que pour la recherche médicale, afin de cultiver et de développer de nouvelles souches pour les utilisateurs de cannabis médical« , a déclaré M. Vainstein, ajoutant que d’autres expériences seront menées avec la plante modifiée et que les informations seront mises à la disposition de l’industrie du cannabis dans les mois à venir.

SOURCE: Newsweed