• Cannabis industry unites on 4th anniversary of legalization to demand immediate relief from current crisis

L'industrie du cannabis s'unit en ce 4e anniversaire de la légalisation pour demander des allégements immédiats face à la crise actuelleActualité du jour

Publié le 17 octobre 2022 par AQIC

Ottawa, ON, 17 octobre 2022 – Le Conseil canadien du cannabis (« C3 ») réunit aujourd’hui des dirigeants de l’ensemble de l’industrie dans un effort pour prier le Gouvernement du Canada de protéger la santé publique, la sécurité publique et les nouveaux emplois liés à la législation du cannabis. Dans le cadre d’une initiative intitulée Grass on the Hill (Du pot sur la Colline), C3 rassemble les chefs de la direction et les leaders de l’industrie pour une série de rencontres avec de hauts fonctionnaires du gouvernement et des décideurs afin de discuter des défis auxquels est présentement confronté le secteur ainsi que du besoin de prendre immédiatement les mesures d’aide qui s’imposent. 

« Quatre ans après l’adoption de la législation canadienne, l’industrie du cannabis est à la croisée des chemins, et elle prie instamment le gouvernement fédéral d’instaurer les changements nécessaires pour lui permettre de faire concurrence à un marché illégal à la fois à l’abri de l’impôt et non réglementé », a affirmé le président et chef de la direction du Conseil canadien du cannabis George Smitherman. « Nous apprécions l’ouverture du gouvernement et des parlementaires face à la discussion de ces questions urgentes, et nous espérons que notre présence à Ottawa cette semaine les aidera à comprendre encore mieux le besoin de passer tout de suite à l’action », a ajouté Myrna Gillis, chef de la direction de l’entreprise néo-écossaise Aqualitas et membre du Conseil d’administration de C3. 

La légalisation a représenté un immense succès pour les Canadiens et les Canadiennes ainsi que pour les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en ce sens qu’elle a créé plus de 45 000 emplois dans l’industrie et généré des revenus de plus de 15 milliards $ pour les gouvernements à partir de 2021. « Le gouvernement fédéral doit prendre l’initiative d’assurer la durabilité de l’industrie canadienne du cannabis. Cela ne pourrait pas se produire sans la tenue de discussions entre le gouvernement et les autorités fédérales et territoriales pour permettre aux leaders de l’industrie d’harmoniser un certain nombre de pratiques », a commenté Pierre Leclerc, directeur général de l’Association québécoise pour le cannabis. 

« Les créateurs d’emplois liés au cannabis risquent de faire face à un échec systémique de petites et moyennes entreprises devenues incapables de se suffire à elles-mêmes du fait qu’elles sont soumises à la fois à des droits d’accise, des majorations gouvernementales et des frais de réglementation », a souligné Dan Sutton, chef de la direction de l’entreprise britannico-colombienne Tantalus Labs, directeur de la coalition industrielle Stand for Craft et membre de C3. « Si le gouvernement n’intervient pas tout de suite en offrant un secours d’urgence en attendant l’apport de réformes plus substantielles, il faudra s’attendre à constater l’échec d’entreprises de cannabis de toutes les tailles, et ce, avec les conséquences que l’on peut prévoir du côté des emplois, des pertes sur investissement et de la poursuite du renouveau économique rural. », a conclu Mark Ripa, chef de la direction de A B Laboratories, une entreprise d’Ancaster, en Ontario, et membre de C3. 

L’industrie prie instamment le gouvernement du Canada de collaborer avec ses homologues provinciaux afin de pouvoir ramener l’impôt d’accise à son niveau original de 10 %, et elle demande à Santé Canada de suspendre immédiatement la perception d’une taxe annuelle obligatoire (équivalant à 2,3 % des recettes brutes) en attendant l’annonce des résultats de l’examen législatif de la Loi sur le cannabis ou de la stratégie d’évaluation de l’industrie annoncée dans le cadre du Budget 2022 du gouvernement fédéral. 

Pour les questions des médias 

George Smitherman, President, and CEO, george@cannabis-council.can (English) 

Pierre Killeen, vice-président aux affaires législatives et réglementaires, pierre@cannabis-council.ca (Français)

SOURCE: Cannabis Council of Canada