Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Enquête québécoise sur le cannabis
  • Enquête québécoise sur le cannabis

Enquête québécoise sur le cannabisActualité du jour

Publié le 14 avril 2022 par AQIC

Enquête québécoise sur le cannabis: Augmentation de la proportion de consommateurs et modification des habitudes de consommation

La proportion de Québécois qui disent avoir consommé du cannabis dans l’année est passée de 14 % en 2018 à 20 % en 2021. Cette augmentation touche tous les groupes d’âge à partir de 25 ans, mais pas les jeunes de 15 à 17 ans, chez qui on constate plutôt une diminution de la proportion de consommateurs, qui est passée de 22 % en 2018 à 19 % en 2021.

L’Institut de la statistique du Québec publie aujourd’hui le rapport de l’Enquête québécoise sur le cannabis (EQC) 2021. Menée de février à juin 2021 auprès des Québécois de 15 ans et plus, cette troisième édition de l’EQC se penche entre autres sur la prévalence et les méthodes de consommation de cannabis, les sources d’approvisionnement, et les perceptions de la population à l’égard de cette substance.

Les consommateurs et la pandémie

En 2021, près de 72 % des consommateurs ont déclaré ne pas avoir modifié leur consommation en raison de la pandémie de COVID-19, alors que 24 % disent l’avoir augmentée et que 3,7 % disent l’avoir diminuée.

Des changements dans les habitudes de consommation

En 2021, fumer demeure la méthode adoptée par la plus grande proportion de consommateurs de cannabis (85 %), bien qu’elle ait perdu en popularité depuis 2018 (96 %). Entre 2018 et 2021, on constate une augmentation des proportions de consommateurs qui indiquent avoir consommé oralement du cannabis en le mangeant, en le buvant, en l’ingérant sous la forme d’une capsule ou de gouttes orales, en le vapotant ou en le vaporisant.

Les sources d’approvisionnement

La proportion de consommateurs s’étant procuré du cannabis auprès d’un fournisseur illégal au cours de la dernière année a significativement diminué (de 32 % en 2018 à 11 % en 2021), tout comme celle des consommateurs s’en étant procuré auprès d’un membre de la famille ou d’un ami (78 % en 2018 et 42 % en 2021). La proportion de consommateurs qui déclarent s’être approvisionnés à la SQDC au cours des 12 derniers mois se situe à 70 % en 2021, ce qui indique que la SQDC est devenue une source d’approvisionnement pour une grande proportion de consommateurs.

Perception des Québécois à l’égard du cannabis

Environ 63 % des Québécois estiment qu’il est socialement acceptable de consommer occasionnellement du cannabis à des fins non médicales. Cette proportion a augmenté depuis 2018 (48 %). Les 15-17 ans et les 55 ans et plus sont plus nombreux en proportion que les personnes des autres groupes d’âge à estimer que la consommation occasionnelle de cannabis est tout à fait ou plutôt inacceptable.

Lire les faits saillants de l’enquête.

Lire le rapport complet.

Voir l’infographie.

SOURCE: Vingt 55