Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Représenter l’industrie québécoise du cannabis et contribuer de manière constructive et responsable à son développement

    Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • 3 mythes sur le cannabis

    Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Découvrez les nombreux avantages de devenir membre de l’AQIC

    Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

Une mission et un mandat clair

Représenter l’industrie québécoise du cannabis et contribuer de manière constructive et responsable à son développement. S’imposer comme un acteur incontournable de l’écosystème québécois du cannabis. Être reconnu par les membres de l’association de même que par les parties prenantes de l’industrie comme un interlocuteur crédible, constructif et ayant la capacité de répondre aux besoins stratégiques de l’industrie.

Nos membres

Une communauté de passionnés

  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

    Découvrez Nos membres

  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

Le visage des producteurs 
de cannabis du Québec

MindiCanna
Logo de MindiCanna

Premier micro-producteur au Québec.

Roselife Science Vie
Logo de Roselife Science Vie

Le cannabis des Québécois.

Cheers Cannabis
Logo de Cheers Cannabis

Producteur de cannabis récréatif de qualité supérieure.

Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

Actualités

Économie

L’indice des prix à la consommation du cannabis est en baisse

Alors que Statistiques Canada indique que l’indice des prix à la consommation pour les produits de tabacs, alcool et cannabis ont augmenté de 3,5% entre août 2021 et août 2022, l’IPC du cannabis récréatif a, quant à lui, baissé. Ceci serait largement dû à la compétition féroce entre les entreprises. De plus, comme l’explique Sylvain Charlebois, de l’Université de Dalhousie : « En fait, la dernière chose que vous voulez faire est d'augmenter les prix parce que le marché noir s'est ajusté de manière très, très agressive et le cannabis sur le marché noir est moins cher. » Cependant, avec l’inflation, la situation risque de devenir insoutenable pour les producteurs. Surtout alors que leurs marges de profits des producteurs s’amenuisent depuis quelques années. Ainsi, en prenant l’Ontario comme exemple, les producteurs autorisés de l'Ontario ont vu leur part des ventes tomber à 60,8 pour cent en avril 2022, contre 74,2 pour cent en juillet 2019. Au cours de cette même période, la part revenant aux gouvernements fédéral et ontarien par le biais des droits d'accise est passée de 23,9 % à 37,6 %.

 

Produits

CBD foncé : une nouvelle tendance sur le marché

Le CBD foncé est une variante non transformée des extractions habituelles. Grâce à ceci, le produit préserve les vitamines, les flavonoïdes et les autres phytonutriments qui sont naturellement présents dans le chanvre mais qui sont perdus pendant le processus de raffinage. De plus, les éléments botaniques qui donnent à ce type de CBD sont aspect boueux a des propriétés anti-inflammatoires mais également de nombreux antioxydants. Accroissant donc les propriétés thérapeutiques du produit.

Recherche sur le cannabis

Le cannabis permet de diminuer l’usage d’opioïdes

Une étude publiée dans la revue Substance Use and Misuse démontre que l’utilisation de cannabis chez des patients avait permis de réduire leur consommation de médicaments pharmaceutiques traditionnels. Ces patients souffraient de différents symptômes dont notamment l'anxiété, la douleur, la dépression, les troubles du sommeil et le syndrome de stress post-traumatique. Ainsi, neuf patients sur dix (90,6 %) ont déclaré que le cannabis leur avait été « très ou extrêmement utile dans le traitement de leur maladie », et 88,7 % ont déclaré que le cannabis était « très ou extrêmement important pour leur qualité de vie ». De plus, 85,9 % des personnes interrogées ont déclaré que le cannabis réduisait effectivement leur douleur et 79 % des personnes qui avaient déclaré prendre des opioïdes pour soulager leur douleur ont indiqué avoir réduit ou arrêté leur consommation de médicaments grâce au cannabis médical. La chercheuse Carolyn Pritchett conclut d’ailleurs que : « l'utilisation d'analgésiques à base d'opiacés peut être réduite, voire cesser, en particulier chez les patients souffrant de douleurs chroniques, à travers l’utilisation de cannabis médical. » Ainsi, « s'il y a la possibilité d'utiliser à la place un médicament ayant des effets secondaires moins nocifs, notamment un risque plus faible d'overdose et de décès, alors il faudrait peut-être l'envisager. »