Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Représenter l’industrie québécoise du cannabis et contribuer de manière constructive et responsable à son développement.

    Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Représenter l’industrie québécoise du cannabis et contribuer de manière constructive et responsable 
    à son développement!

    Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

Une mission et un mandat clair

Représenter l’industrie québécoise du cannabis et contribuer de manière constructive et responsable à son développement. S’imposer comme un acteur incontournable de l’écosystème québécois du cannabis. Être reconnu par les membres de l’association de même que par les parties prenantes de l’industrie comme un interlocuteur crédible, constructif et ayant la capacité de répondre aux besoins stratégiques de l’industrie.f

Nos membres

Une communauté de passionnés

  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

    Découvrez Nos membres

  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis
  • Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

Le visage des producteurs 
de cannabis du Québec

Neptune
Logo de Neptune

Entreprise de santé et de bien-être diversifiée et entièrement intégrée.

Origine Nature
Logo de Origine Nature

Une culture artisanale au coeur d'installations à la fine pointe des technologies.

Cheers Cannabis
Logo de Cheers Cannabis

Producteur de cannabis récréatif de qualité supérieure.

MindiCanna
Logo de MindiCanna

Premier micro-producteur au Québec.

Association Québécoise de l'Industrie du Cannabis

Actualités

Actualité du jour

Le premier salon du Cannabis, CanFest, de CanEmpire est annulé

Awa Diagne, présidente de CanEmpire, et Véronique DeBonville, cofondatrice, disent avoir fait l’objet d’une « campagne de peur » de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux. Ceci les a obligés à annuler leur évènement trois semaines avant qu’il ait lieu. Ainsi, selon elles, elles auraient reçu la visite d’agents du MSSS en début de mois qui les ont mis en garde contre de possibles amendes salées si l’évènement avait lieu. Cette visite a poussé le Complexe Capitale Hélicoptère à mettre un terme au contrat avec elles. Selon Awa Diagne : «Le ministère est allé raconter des informations sur notre événement qui n’étaient pas vraies. Il mentionnait [...] qu’on allait faire la promotion du cannabis, que notre événement était illégal, alors qu’aucun avis de non-conformité n’a été remis parce que rien n’a été jugé illégal. C’est seulement selon des prévisions de ce qu’eux croyaient qu’il allait se passer.» Alors que l’évènement se voulait un évènement éducatif sur le cannabis, le MSSS dit que c’est tout le contraire et rappelle qu’il est «interdit à quiconque d’associer à une installation... un nom, un logo, un signe distinctif, un dessin, une image ou un slogan associé au cannabis, à une marque de cannabis, à la SQDC ou à un producteur de cannabis. Il en est de même pour l’association à un événement sportif, culturel ou social. Par exemple, il est interdit d’organiser un festival de cannabis.»

 

International

Israël exporte des graines de cannabis médical aux États-Unis pour la première fois

Le Ministère de l’Agriculture a annoncé l’exportation de ses premières graines de cannabis médical. Ceci démontre l’intention du pays à devenir un joueur important du marché mondial du cannabis. La préparation de la cargaison est planifiée depuis un an et contient des semences de la société locale BetterSeeds, qui dispose d'une licence de recherche du ministère de la Santé. Les graines seront examinées à leur arrivée afin de voir si elles conviennent au marché américain. Selon le ministre de l’Agriculture, Oded Forer : «L'exportation de graines de cannabis nous invite à élargir la diversité des exportations agricoles israéliennes et renforce l'agriculture locale. Elle permet aussi d'exploiter l'avantage relatif d'Israël dans une industrie mondiale qui est encore considérée comme à ses débuts.» Ainsi, «contrairement à la croyance populaire, l'industrie du cannabis en Israël est active dans le domaine de la recherche depuis des décennies, mais ce n'est que ces dernières années qu'elle a pris de l'ampleur en raison de changements dans la politique israélienne.»

 

Recherche sur le cannabis

La légalisation du cannabis engendre une diminution de la consommation d'alcool, de nicotine et d'opioïdes

Des chercheurs de l’Université de Washington ont analysé les tendances en matière de consommation de substances entre 2014 et 2019, et ont constaté que les personnes âgées de 21 à 25 ans étaient moins susceptibles de consommer des drogues sans doute plus dangereuses après la légalisation du cannabis dans l'État. Ces données ont été publiées dans le magazine Adolescent Health la semaine dernière. Ainsi, selon les chercheurs : « Contrairement aux préoccupations concernant les effets de débordement, la mise en œuvre du cannabis non médical légalisé a coïncidé avec une diminution de la consommation d'alcool et de cigarettes et de l'abus d'analgésiques. » De plus, « Les données démontrent que le cannabis n’est pas une substance « d'initiation », comme on l’a souvent pensé. En fait, dans de nombreux cas, la légalisation du cannabis est associée à une diminution de la consommation d'autres substances, y compris de nombreux médicaments sur ordonnance. » Rappelons d’ailleurs qu’en 2019, une recherche avait démontré que les États où le cannabis est légal connaissent une baisse des prescriptions d'opioïdes, et une autre avait démontré que la consommation quotidienne de cannabis est associée à une réduction de la consommation d'opioïdes chez les patients souffrant de douleurs chroniques.